Enfin une activité réseautage en personne! Voici comment elle s’est passé : 

6 min. de lecture

Le 17 août dernier, GenNext a organisé sa première activité réseautage en présentiel depuis deux ans. Même si nous avons bien aimé organiser des événements virtuels pendant la pandémie, nous étions heureux de nous retrouver sur la terrasse sur le toit de la Galerie d’art d’Ottawa. Nous avons enfin pu nous rassembler, en tant que communauté, pour célébrer la fierté et appuyer les causes GenNext 

Dans le cadre de l’événement, nous avons eu l’occasion de participer à une période de questions avec Cameron Jette et Gillian Fenwick, toustes deux responsables de la coprésidence du Comité des jeunes de Fierté dans la Capitale; avons écouté le superbe spectacle d’Amanda Lowe Warnakulasuriya; et avons savouré d’excellentes collations de FoodWorks Ottawa et boissons de la distillerie Top Shelf Distillers et de la brasserie Dominion City Brewing Co.  

Les principales leçons étaient si intéressantes que nous souhaitons les partager avec vous!   

« Ce qui m'a toujours fait sentir en sécurité c'était de me sentir bien dans ma peau. Cela n'a pas rapport avec l'endroit physique dans lequel je me trouve, les personnes qui m'entourent ou le pays dans lequel je suis; c'est de se sentir en sécurité, appuyé et aimé. »

Pour voir plus de photos prises lors de l’événement, consultez notre Album photo Facebook. Pour en apprendre davantage à propos des événements à venir et de la différence du mouvement GenNext au sein de la communauté, inscrivez-vous à notre Bulletin d’information 

Écouter, apprendre et désapprendre

Cameron a expliqué la valeur de parler haut et fort pour faire des célébrations de la Fierté ce qu’elles sont aujourd’hui. Nous devons reconnaître l’histoire et inviter les gens mis à l’écart à partager la leur.  

Nous oublions souvent que la Fierté n'existerait pas sans les contributions et les sacrifices des femmes de couleur, particulièrement les transgenres noires. Nous ne serions pas là où nous en sommes sans les lesbiennes, les personnes en situation de handicap ou les transgenres, en général. »

« Je crois qu’en tant que personnes alliées ou en quête d’une vraie solidarité, il nous incombe d’entendre ces voix stimulantes, de voir les gens qui se démarquent […] car c’est grâce aux personnes qui ont été laissées de côté que nous pouvons le faire, » a expliqué Cameron. 

A photo of Cameron singing

Cameron, qui poursuit ses études dans le cadre du programme de soins aux enfants et aux adolescents du Collège Algonquin, souhaite une carrière dans le domaine de la santé mentale des jeunes et du développement communautaire. Iel est également um artiste du drag en situation de handicap local et propriétaire d’une petite entreprise. Iel est passionné par l’accessibilité, la communauté et l’établissement de liens avec des personnes uniques issues de diverses communautés.  

Gillian encourage tout le monde à lire des livres, à regarder des vidéos, bref, à consommer du contenu créé par et pour les personnes de la communauté 2SLGBTQ+ et celles aux expériences différentes des vôtres.  

Iel suggère de réfléchir aux moments pendant lesquels nous nous sommes sentis inconfortables ou avons mis en doute nos croyances, de penser à ce qui nous fait sentir ainsi et d’ouvrir notre esprit à l’apprentissage et au désapprentissage des préjugés ou des idées fausses.  

« Mettez les gens qui vous entourent au défi, même si cela vous met mal à l'aise ou est difficile. […] Vous vous serez parfois dans l'embarras. C'est mieux de prendre un peu de recul et d'écouter ce que l'on vous dit, même si la situation semble conflictuelle au début. »

« Le plus important c’est la sécurité des personnes marginalisées, des personnes de la communauté LGBTQ+ et non votre embarras, » a expliqué Gillian. 

Pourquoi la ville d'Ottawa célèbre-t-elle la Fierté en août?

Le 28 août 1971, près de 100 personnes en provenance d’Ottawa, de Montréal, de Toronto et des environs se sont rassemblés sur la Colline du Parlement, sous une pluie torrentielle, pour la première marche et manifestation pour la libération homosexuelle au Canada, événement pendant lequel une pétition de dix éléments visant à favoriser la protection et l’égalité des genres a été remise au gouvernement.

Depuis, Ottawa reconnaît et commémore l’histoire de la communauté  2SLGBTQ+ tous les mois de mai afin de célébrer la résilience, la force et la fierté de notre région (en anglais seulement). 

Le drag au cœur du changement

Lorsque Cameron est devenu artiste du drag, iel a réalisé à quel point la communauté n’était pas accessible.   

« Être artiste du drag en situation de handicap m’a mis sous les phares; cela m’a donné un genre de plateforme où je pouvais tout voir différemment et agir. J’espère que mon travail d’artiste du drag engendrera un changement et rendra plus d’espaces accessibles, » a-t-iel dit.  

Cameron continue de faire face à des obstacles et de se sentir mal à l’aise physiquement lorsqu’iel est sur scène à Ottawa. Cela affecte l’activisme de plusieurs façons.  

« Cela a changé la façon dont je me vois, je vois ma place dans la communauté et vois ceux et celles qui m’entourent. Je remarque quand quelqu’un est à mes côtés et qu’il se bat avec moi pour l’accessibilité et faire les choses que je ne peux faire et quand quelqu’un n’est pas là. Le statu quo? C’est plus facile! » – Cameron  

Appuyer sa communauté

A photo of Gillian singing

Gillian est membre de la fonction publique. Iel détient depuis peu un diplôme en administration publique et en études féministes et des genres de l’Université d’Ottawa. Iel est passionné de la littérature saphique et du féminisme intersectionnel.

« La première chose qui m'a permis de me sentir en lien avec ma communauté, c'était mon bénévolat et les divers événements auxquels j'ai participé. C'est important de se rendre dans des endroits qui accueillent les gens queers, se faire connaître et faire de ces endroits son chez-soi. C'est ainsi que l'on tisse des relations avec la communauté, en rencontrant d'autres queers. »

Les profits des billets de l’activité réseautage ont été réinvestis dans la communauté pour appuyer toutes les causes du mouvement GenNext, soit la santé mentale, l’itinérance juvénile, l’équité en matière d’emploi, ainsi que la diversité et l’inclusion. Les membres des communautés 2SLGBTQ+ et en situation de handicap sont affectées de façon disproportionnée par tous ces enjeux locaux. En participant à nos événements à titre de bénévole, de membre de la foule, de commanditaire ou de panéliste, vous faites de notre région un endroit plus fort, sain et sécuritaire pour toute la population. 

« Trouvez votre passion. Prenez ce talent, investissez-le dans votre engagement communautaire. Vous y découvrirez des occasions de leadership communautaire. » Cameron  

Ce blogue a été rédigé par Ayah Beydoun, membre promoteur du mouvement GenNext. Vous souhaitez faire don de votre temps et de vos talents au mouvement GenNext? Apprenez-en plus à propos de notre programme de promotion ici   

Mix and Mingle sponsors
DERNIÈRE MISE À JOUR

Histoires semblables

Assimilez toutes les connaissances fondamentales et les conseils pour le réseautage de Keshana King, qui a pris la parole lors de l'activité réseautage : Prendre sa carrière en main de GenNext.
Des gens se sont rencontrés pour une soirée du lancer de la hache, de connexions communautaires, de philanthropie et de plaisir lors de la BATL de GenNext contre les problèmes de santé mentale.
Share
Tweet
Post
Email
Demeurez à l’affût de l’actualité

Inscrivez-vous à notre bulletin bi-mensuel

Obtenez des histoires d’amour local, des invitations, des occasions de bénévolat, des faits saillants pour utiles de nos partenaires et même des mises à jour sur notre effet positif!