Inclusion en milieu de travail

3 min. de lecture

Décrocher un emploi, c’est plus que de gagner sa vie. C’est d’avoir un but, un sentiment d’appartenance.

Toutefois, bon nombre de nouveaux arrivants, de personnes handicapées et de jeunes continuent à se buter à d’importants obstacles en matière d’inclusion en milieu de travail.

  • De plus, 59 % des adultes handicapés en âge de travailler ont décroché un comparativement à leurs contreparties (80 %).

  • En Ontario, 20,9 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans sont au chômage depuis février 2021, ce qui constitue une augmentation de 9,8 % depuis février 2020.

  • Au Canada, 9,2 % des groupes racialisés sont au chômage comparativement à 7,3 % des groupes non-racialisés.


Bon nombre de personnes talentueuses n’arrivent pas à franchir la porte et nous devons en discuter. Nous avons accueilli Heidi Hauver, Lianne Berne et Sowmya Rajesekaran, des chefs de file en la matière, lors de l’événement GenNext Amplifié pour discuter de tous les spectres de la diversité en matière d’emploi inclusif et de pratiques tangibles que nous pouvons tous adopter pour favoriser une culture en milieu de travail inclusive.

L’inclusion par la communication

La communication est essentielle pour tout organisme, mais particulièrement importante à tout effectif diversifié et inclusif. Heidi Hauver, vice-présidente des talents et des ressources humaines à Investir Ottawa, a partagé certains conseils sur les façons dont tous les organismes peuvent améliorer leurs pratiques d’embauche et améliorer l’inclusion par la communication :

« [Traduction libre] Nous devons créer un environnement accueillant dès la première rencontre avec un candidat. Répondre aux candidats en temps opportun est un défi auquel plusieurs employeurs doivent faire face, mais il est facile de l’éliminer. »

« [Traduction libre] Nous avons beaucoup d’outils à notre disposition — les systèmes de suivi des candidats automatisés permettant d’envoyer un message qui reflète la personnalité de votre organisme comptent beaucoup pour les candidats. »

Toutefois, l’amélioration du processus d’embauche ne s’arrête pas là. Vous pouvez aussi demander l’opinion des gens et poser des questions comme « Comment aurions-nous pu rendre notre entrevue plus confortable et inclusive pour vous? »

Les besoins de base sont une priorité

Lianne Berne, gestionnaire de la recherche des initiatives d’emploi de Centraide de l’Est de l’Ontario dit que l’inclusion ne se limite pas au milieu de travail.

« [Traduction libre] Sans accès aux services de garde, sans sécurité alimentaire, sans logement abordable et sans accès Internet, il est normal de ne pas avoir la capacité mentale de peaufiner son curriculum vitae. Si vous n’avez pas de gardienne au moment de votre entrevue, vous ne pourrez pas vous y rendre. »

L’accessibilité en milieu de travail exige l’accessibilité à celui-ci, ce qui veut dire que les gens en situation d’insécurité alimentaire, sans accès aux services de garde abordables, sont moins susceptibles de décrocher un emploi et de le conserver. La COVID-19 n’a fait qu’exacerber ces défis.

Pas de diversité sans inclusion

Sowmya Rajasekaran réclame avec insistance l’inclusion des femmes en milieu de travail. Elle a récemment lancé Buildupwomen, une communauté en ligne qui vise à inspirer les femmes, à les éduquer, à partager, à s’engager et à renforcer leur rôle pendant la pandémie et après celle‑ci.

Sowmya explique que lorsqu’on parle de diversité en milieu de travail, on doit aussi penser à l’inclusion.

« [Traduction libre] Une personne à table n’est pas la même chose qu’une personne ayant une occasion de parler à table. »

Elle dit que des organismes peuvent être plus inclusifs en se concentrant sur la responsabilisation.

« [Traduction libre] Il n’y a pas de diversité sans inclusion. C’est très simple, mais ce n’est pas bien intégré. L’engagement positif entre les membres de l’équipe, c’est essentiel, mais il est tout aussi important pour les organismes de se rendre compte qu’ils ne le font pas. »

Apprenez-en plus sur les façons dont vous pouvez préconiser le changement en regardant la discussion complète ci-dessous.

Comment aider

GenNext de l’Est de l’Ontario collabore avec des agences comme le Partenariat en accès, informations et ressources d’emploi (PAIRE) et Embauche Immigrants Ottawa (EIO) pour faire la promotion de milieux de travail inclusifs et créer des occasions pour les personnes handicapées et nouvellement arrivées au pays.

Grâce à votre soutien, nous pouvons déterminer les causes profondes de ces enjeux et créer des solutions à long terme pour faire de nos milieux de travail des endroits plus inclusifs.

Apprenez-en plus sur notre travail en matière d’emplois équitables et sur les façons de faire une différence en vous joignant à GenNext+ aujourd’hui.

DERNIÈRE MISE À JOUR

Histoires semblables

Cette trousse comprend tout ce dont vous aurez besoin – en passant par des exemples de courriels aux messages pour médias sociaux – pour vous aider à atteindre votre objectif de collecte de fonds BATL pour la santé mentale.
Jazz a trouvé un emploi qu'il adore chez Krackers Katering, une entreprise sociale qui embauche des personnes en situation de handicap confrontées à des défis liés à la santé mentale. Cela les aide à surmonter les obstacles et à atteindre leurs objectifs.
Share
Tweet
Post
Email
Demeurez à l’affût de l’actualité

Inscrivez-vous à notre bulletin bi-mensuel

Obtenez des histoires d’amour local, des invitations, des occasions de bénévolat, des faits saillants pour utiles de nos partenaires et même des mises à jour sur notre effet positif!